Offre annuelle

Découvrez l'offre de formation professionnelle continue 2022

Contacts :

 

Les stages avec 
seront proposés en distanciel si les conditions sanitaires
ne permettent pas de les maintenir in situ.

Rythming, percussion sur objet - Stomp

Objectif : dépasser l’aspect purement percussif afin de mettre le rythme et les objets en mouvement et intégrer l’objet comme extension du corps.

Contenu : échauffement corporel, exercices de technique et de gammes rythmiques jouées avec et sur différents accessoires permettront d’appréhender le potentiel percussif des objets du quotidien. Ballons de basket, mailloches, bidons, sacs plastiques, manches à balais, seront utilisés comme objets sonores et percussifs dans un travail technique individuel et collectif.

Intervenante : LeeLa PETRONIO, reconnue comme l’une des artistes de la scène les plus polyvalentes, à développé au cours des 20 dernières années une approche originale de la tap dance en la fusionnant avec la percussion corporelle et la danse hip-hop. Sa carrière englobe une variété d’expériences, allant des festivals internationaux de tap dance, de jazz et de hip-hop à plusieurs années en tournée avec la compagnie au succès international « Stomp ». Des collaborations créatives avec de nombreux artistes inventifs l’ont inspirée pour créer son propre style de danse percussive et un travail chorégraphique développé autour du rythme comme langage universel et trait d’union entre les formes artistiques.

Dates / lieu : 7 et 8 février 2022 à Poitiers 
Durée : 12 heures
Date limite d’inscription : 13 décembre 2021
Coût pédagogique : 320 euros
Effectif : entre 8 et 14

Mis à jour le 22/11/2021

Percussion corporelle - outil de transmission

Objectif : acquérir et renforcer sa technique, appréhender les outils d’une pédagogie créative dans la transmission de la danse ou de la musique par la percussion corporelle. Mettre en pratique des exercices clés et principes fondamentaux pour sa transmission auprès de différents publics.

Guider les participants vers la compréhension du rythme au sens large de son expression en abordant la notion de création et d’improvisation afin de s’approprier la matière proposée pour une transmission personnelle.

Contenu : un échauffement corporel, la mise en pratique d’exercices clés de technique et de gammes rythmiques jouées sur et avec le corps, d’outils et de principes permettront de transmettre la percussion corporelle. Le travail en groupe se fera autour des percussions corporelles à destination de publics spécifiques et différents. Par cette formation sera abordée la question de typologie différente telle que : groupes d’adolescents, d’adultes. Pour les groupes intégrants des personnes en situation de handicap, l’invention et l’adaptation seront au cœur de la pédagogie afin d’appréhender les possibles.

Intervenante : LeeLa PETRONIO, reconnue comme l’une des artistes de la scène les plus polyvalentes, à développé au cours des 20 dernières années une approche originale de la tap dance en la fusionnant avec la percussion corporelle et la danse hip-hop. Sa carrière englobe une variété d’expériences, allant des festivals internationaux de tap dance, de jazz et de hip-hop à plusieurs années en tournée avec la compagnie au succès international « Stomp ». Des collaborations créatives avec de nombreux artistes inventifs l’ont inspirée pour créer son propre style de danse percussive et un travail chorégraphique développé autour du rythme comme langage universel et trait d’union entre les formes artistiques.

Public : danseurs professionnels et enseignants en danse, musiciens professionnels et enseignants en musique

Dates / lieu : 17 et 18 novembre 2022 à Poitiers 
Durée : 12 heures
Date limite d’inscription : 5 octobre 2022
Coût pédagogique : 320 €
Effectif : entre 8 et 14

Mis à jour le 22/11/2021

Voix, percussion corporelle et mouvement

Objectif : apprivoiser et explorer sa voix en la reliant au corps et à l’oreille, sans paroles, sans partitions, en développant l’écoute et la musicalité. Approfondir la relation entre la musique, le rythme et le mouvement. Mettre en évidence comment des nappes chantées et des solos percussifs ou mélodiques se superposent et comment la voix peut accompagner la percussion corporelle dans une approche non statique.

Contenu : un échauffement corporel et vocal, des exercices de technique sur le thème de la voix comme instrument rythmique et mélodique, un travail sur la percussion vocale, corporelle, la polyphonie et les jeux d’improvisations composeront un savoir pédagogique. L’apprentissage de morceaux originaux fera appel à la coordination entre voix, déplacement et percussion corporelle.

Intervenante : LeeLa PETRONIO, reconnue comme l’une des artistes de la scène les plus polyvalentes, à développé au cours des 20 dernières années une approche originale de la tap dance en la fusionnant avec la percussion corporelle et la danse hip-hop. Sa carrière englobe une variété d’expériences, allant des festivals internationaux de tap dance, de jazz et de hip-hop à plusieurs années en tournée avec la compagnie au succès international « Stomp ». Des collaborations créatives avec de nombreux artistes inventifs l’ont inspirée pour créer son propre style de danse percussive et un travail chorégraphique développé autour du rythme comme langage universel et trait d’union entre les formes artistiques.

Public : danseurs professionnels et enseignants en danse, musiciens professionnels et enseignants en musique

Dates/lieu : 15 et 16 décembre 2022 à Poitiers 
Durée : 12 heures
Date limite d’inscription : 2 novembre 2022
Coût pédagogique : 320 €
Effectif : entre 8 et 14

Mis à jour le 22/11/2021

Les temps d'art se créent OUT

Quand l'espace urbain inspire la rencontre danse et musique 

Objectif : à partir du choix d’un lieu dans l’espace urbain en extérieur ou en intérieur, apprendre à construire une performance danse/musique qui puise ses éléments artistiques dans son identité.

Contenu : la découverte et la présentation du lieu d’expression, de l’intention artistique globale permettra l’élaboration collective du « temps d’art ». Le processus de composition chorégraphique utilisera des éléments de symbolisation du mouvement dansé pour construire une partition à (ré-)interpréter. À partir de l’intention chorégraphique, la composition musicale engendrera l’élaboration d’un langage gestuel à base de signes inventés.

Des temps de travail séparés danse et musique puis des temps partagés construirons la performance artistique. Un temps de répétition suivi d’une restitution se déroulera sur le lieu choisi et une synthèse du travail permettra à chacun de repartir avec les outils nécessaires pour imaginer un nouveau « temps d’art ».

Intervenantes : interprète, chorégraphe et notatrice Laban, Léa BONNAUD développe ses projets chorégraphiques au sein du Collectif Zone d’Appui Provisoire. Elle utilise les outils labaniens (cinétographie, Effort/Forme, SMD) pour la création et pour générer dialogues et transpositions avec d’autres disciplines artistiques. Elle danse sur scène, dans l’espace public ou dans les musées, dans des pièces écrites ou improvisées et porte une préférence pour les formes pluridisciplinaires et performatives.

Chanteuse, accordéoniste et cheffe d’orchestre, Claire BERGERAULT participe aujourd’hui à plusieurs projets dans le domaine de la musique improvisée, expérimentale et contemporaine. Que ce soit à la voix seule ou avec l’accordéon, elle collabore avec de nombreux musiciens comme Jean-Luc Guionnet dans le duo « Mune », Pascal Battus, Bertrand Gauguet, Éric La Casa, ensemble UN... En temps qu’interprète, elle met sa connaissance de la voix et de ses explorations sonores au profit de plusieurs projets de musique contemporaine « Au cœur de l’océan », opéra de F. Blondy et A. Lavandier, « espa_ » de Y. Guédon. Elle réalise de nombreuses performances mêlant les arts plastiques, la danse ou l’écriture et dirige plusieurs orchestres dont notamment les 100 non-accordéonistes et Le Lobe pour lesquels elle compose plusieurs pièces.

Public : danseurs professionnels, enseignants en danse, musiciens et enseignants en musique

OUT : quand l’espace public inspire la création
Dates/lieu :
 4 et 5 juillet 2022 à Poitiers
Durée : 12 heures
Date limite d’inscription : 23 mai 2022 
Coût pédagogique : 320 €
Effectif : entre 8 et 26

Mise à jour le 22/11/2021

Les temps d'art se créent IN

Quand l'espace urbain inspire la rencontre danse et musique 

Objectif : à partir du choix d’un lieu dans l’espace urbain en extérieur ou en intérieur, apprendre à construire une performance danse/musique qui puise ses éléments artistiques dans son identité.

Contenu : la découverte et la présentation du lieu d’expression, de l’intention artistique globale permettra l’élaboration collective du « temps d’art ». Le processus de composition chorégraphique utilisera des éléments de symbolisation du mouvement dansé pour construire une partition à (ré-)interpréter. À partir de l’intention chorégraphique, la composition musicale engendrera l’élaboration d’un langage gestuel à base de signes inventés.

Des temps de travail séparés danse et musique puis des temps partagés construirons la performance artistique. Un temps de répétition suivi d’une restitution se déroulera sur le lieu choisi et une synthèse du travail permettra à chacun de repartir avec les outils nécessaires pour imaginer un nouveau « temps d’art ».

Intervenantes : interprète, chorégraphe et notatrice Laban, Léa BONNAUD développe ses projets chorégraphiques au sein du Collectif Zone d’Appui Provisoire. Elle utilise les outils labaniens (cinétographie, Effort/Forme, SMD) pour la création et pour générer dialogues et transpositions avec d’autres disciplines artistiques. Elle danse sur scène, dans l’espace public ou dans les musées, dans des pièces écrites ou improvisées et porte une préférence pour les formes pluridisciplinaires et performatives.

Chanteuse, accordéoniste et cheffe d’orchestre, Claire BERGERAULT participe aujourd’hui à plusieurs projets dans le domaine de la musique improvisée, expérimentale et contemporaine. Que ce soit à la voix seule ou avec l’accordéon, elle collabore avec de nombreux musiciens comme Jean-Luc Guionnet dans le duo « Mune », Pascal Battus, Bertrand Gauguet, Éric La Casa, ensemble UN... En temps qu’interprète, elle met sa connaissance de la voix et de ses explorations sonores au profit de plusieurs projets de musique contemporaine « Au cœur de l’océan», opéra de F. Blondy et A. Lavandier, « espa_ » de Y. Guédon. Elle réalise de nombreuses performances mêlant les arts plastiques, la danse ou l’écriture et dirige plusieurs orchestres dont notamment les 100 non-accordéonistes et Le Lobe pour lesquels elle compose plusieurs pièces.

Public : danseurs professionnels, enseignants en danse, musiciens et enseignants en musique

In : quand des lieux intérieurs insolites incitent à la création

Dates / lieu : 10 et 11 octobre 2022 à Poitiers 
Durée : 12 heures
Date limite d’inscription : 12 septembre 2022
Coût pédagogique : 320 €
Effectif : entre 8 et 26

Mise à jour le 22/11/2021

Dispositif d'accueil de compagnies en résidence

Afin de répondre aux besoins d’espace de travail des artistes pour concevoir leurs projets, le pôle Aliénor a fait le choix d’ouvrir ses espaces aux danseurs, comédiens, musiciens, circassiens...

Toutes les informations détaillées sur la procédure sont disponibles auprès de :

Mise à jour le 21/11/2021

Entraînement régulier du danseur et du musicien

Cours technique qui varie dans sa forme en fonction des préférences de celui qui le donne, l’ERD a toujours le même contenu : la pratique de la danse avec pour objectif l’entretien de son corps et la préparation à de nouvelles expériences artistiques.

Proposés à Poitiers, les ERD sont accessibles à tous les danseurs, musiciens, enseignants en danse et en musique après inscription.

Pour recevoir le planning des cours proposés, s’inscrire auprès de : 

Public : danseurs et musiciens professionnels, enseignants en danse et en musique
Coût pédagogique : 20 € 
Durée : 2 heures
Effectif : entre 6 et 12

Mise à jour le 21/11/2021

Master class

Grâce à des master class, le pôle Aliénor propose de rencontrer l’univers d’artistes programmés par les différents partenaires des réseaux musique et d’Entrez dans la danse de Poitiers.

Pour être informé de la programmation qui s’enrichira au fil des mois, s’inscrire auprès de : 

Public : danseurs et musiciens professionnels, enseignants en danse et en musique

Coût pédagogique : 60 €
Durée : 6 heures réparties en deux matinées 
Effectif : entre 6 et 12

Mise à jour le 21/11/2021

AFCMD / Parcours modulaire : de l'apprentissage de la marche à la virtuosité du pas

Objectif : les modules ont pour but la découverte de l’AFCMD et l’approfondissement de l’observation de mouvements spécifiques. Ils permettront d’affiner la perception des coordinations posturales et la complexité du geste. Ils mettront l’accent sur les connaissances scientifiques qui facilitent l’organisation du mouvement et de sa transmission.

Contenu : la prévention et la virtuosité du geste artistique seront traitées et une lecture de différentes esthétiques viendra s’adosser aux principes de l’AFCMD. Les sessions se dérouleront dans une alternance entre théorie (méthodologie de l’observation, anatomie fonctionnelle, notions de neuro physiologie, notions de phénoménologie du geste) et pratique (ateliers perceptifs, applications dansées, lecture du mouvement). Lors de chacune d’elles, interviendra une spécialiste certifiée en pratiques somatique ou en développement psycho- moteur de l’enfant.

Public : enseignants en danse, danseurs, circassiens, enseignants des arts martiaux, praticiens du mouvement
Coût pédagogique : 480 € par module 
Effectif : entre 12 et 24

Les modules sont construits en complémentarité les uns des autres ; il est possible de suivre un ou plusieurs modules.

De l'apprentissage de la marche à la virtusité du pas : entre équilibre et déséquilibre
Jouer de l’infinité́ des combinatoires de transferts de poids à partir de la marche humaine. Ces quatre journées permettront d’expérimenter la palette expressive de l’entre pas avec nuance et maîtrise.

Intervenantes : Catherine AUGÉ, professeur titulaire du DE en danse classique, est diplômée en AFCMD, en technique Guy Voyer et en notation Conté. Elle occupe un poste d’analyste du mouvement au sein des conservatoires municipaux de la Ville de Paris, à destination des danseurs, des musiciens, des chanteurs et des comédiens.
Danseuse classique à l’Opéra du Nord, au Ballet Théâtre Français de Nancy, au Ballet du Louvre, Soahanta DE OLIVEIRA est professeur de danse classique. Elle est spécialisée en AFCMD depuis 1996. Aujourd’hui, après avoir été formatrice en anatomie-physiologie et en AFCMD dans divers champs (DE de professeur de danse, formation des enseignants Pilates, Yoga, accompagnement des musiciens...) elle applique ses recherches de terrain au tango, qu’elle pratique depuis de nombreuses années.

Dates / lieu : du 28 au 31 janvier 2022 à Poitiers 
Date limite d’inscription : 15 décembre 2021
 

Horaires 
Jour 1: 11h-13h / 14h-17h
Jour 2 : 9h30-12h30 / 13h30-17h
Jour 3 : 9h30-12h30 / 13h30-17h
Jour 3 : 9h30-12h30 / 13h30-16h30

Mise à jour le 22/11/2021

AFCMD / Parcours modulaire : l'élan de la spirale entre poids et suspension

Objectif : les modules ont pour but la découverte de l’AFCMD et l’approfondissement de l’observation de mouvements spécifiques. Ils permettront d’affiner la perception des coordinations posturales et la complexité du geste. Ils mettront l’accent sur les connaissances scientifiques qui facilitent l’organisation du mouvement et de sa transmission.

Contenu : la prévention et la virtuosité du geste artistique seront traitées et une lecture de différentes esthétiques viendra s’adosser aux principes de l’AFCMD. Les sessions se dérouleront dans une alternance entre théorie (méthodologie de l’observation, anatomie fonctionnelle, notions de neuro physiologie, notions de phénoménologie du geste) et pratique (ateliers perceptifs, applications dansées, lecture du mouvement). Lors de chacune d’elles, interviendra une spécialiste certifiée en pratiques somatique ou en développement psycho- moteur de l’enfant.

Public : enseignants en danse, danseurs, circassiens, enseignants des arts martiaux, praticiens du mouvement
Coût pédagogique : 480 € par module 
Effectif : entre 12 et 24

Les modules sont construits en complémentarité les uns des autres ; il est possible de suivre un ou plusieurs modules.

L’élan de la spirale : entre poids et suspension
Renforcer le jeu des oppositions dans le corps pour libérer l’élan du geste dans l’espace. Aller du fonctionnel à l’artistique en activant la dynamique spiralée contenue dans chaque segment corporel.

Intervenantes : Marie-Christine PLION, formatrice en AFCMD et anatomie depuis 1992, devient praticienne de body-mind centering® en 2010 puis, en 2014, formatrice BMC® spécialisée dans le développement du nourrisson. Elle enseigne actuellement au PESMD de Bordeaux Nouvelle-Aquitaine l’anatomie et l’éveil/initiation pour le DE et le BMC pour la licence danse. 
Formée à l’école Balanchine, à la High School of Performing Arts puis par Maggie Black à New York, Emmanuelle LYON a dansé au sein du Boston Ballet, de la Bat-Dor Dance company en Israël, avec Heinz Spoerli en Suisse et Peter Goss à Paris. Enseignante en danse classique et spécialiste en AFCMD, elle intervient régulièrement au CND de Pantin pour la formation au CA et au DE de professeur de danse classique ainsi que pour les danseurs du Ballet de l’Opéra de Paris.

Dates / lieu : du 11 au 14 mars 2022 à Poitiers
Date limite d’inscription : 25 janvier 2022

Horaires
Jour 1: 11h-13h / 14h-17h
Jour 2 : 9h30-12h30 / 13h30-17h
Jour 3 : 9h30-12h30 / 13h30-17h
Jour 3 : 9h30-12h30 / 13h30-16h30

Mise à jour le 22/11/2021

Flying low

Créé par David Zambrano 
 

Objectif : cet atelier se concentre principalement sur la relation du danseur avec le sol, utiliser des mouvements simples qui impliquent la respiration, la vitesse et la libération de l’énergie dans tout le corps, activer la relation entre le centre et les articulations pour entrer et se relever du sol plus efficacement. Améliorer la perception et la vigilance physique du danseur en mettant l’accent sur la structure anatomique. Explorer les lois primaires de la physique de cohésion et d’expansion par un travail de partenariat et par des phrases de mouvements.

Contenu : le cours commence dans l’immobilité. Les stagiaires sont invités à lire leur corps en position debout et à le connecter à l’environnement tout en formant une interconnexion entre l’air, le sol et l’énergie des autres. Cette immobilité fait place à la course et au mélange du groupe ; à la course en avant, en arrière et les uns autour des autres créant ainsi une toile de danse. Les grands axes de la salle se réchauffent. Lorsque vous êtes en mouvement, toute la pièce est en mouvement.

Le corps est constamment en spirale aidant le danseur à entrer et à sortir du sol. Ces spirales existent déjà et cet atelier se concentrera sur leur découverte. Elles aident le danseur à se percevoir et à apercevoir l’espace qui l’entoure. Au fur et à mesure qu’il avance, le danseur sait ce qui se trouve derrière lui. Pour activer ces spirales, les stagiaires localisent leur centre et activent toutes leurs articulations à partir de celui-ci ; bras, jambes, mains, orteils, coudes, pieds deviennent des extensions du centre. Les spirales aussi bien au sol que debout, envoient et déploient la danse dans tout l’espace. C’est la technique du Flying Low.
Découvrez les exemples de workshop : https://youtu.be/B8ZOi-GgLjI 

Intervenant : né en Slovaquie, Milan HERICH a commencé sa formation dans la compagnie de danse traditionnelle slovaque pour enfants Dumbier et a ensuite obtenu son diplôme du Banska Bystrica Dance Conservatory. En 2002, il poursuit sa formation en danse à l’école renommée P.A.R.T.S sous la direction d’Anna Teresa de Keersmaeker, à Bruxelles. Milan est co-fondateur de Les SlovaKs Dance Collective et a travaillé avec différents chorégraphes et compagnies dont Ultima Vez / Wim Vandekeybus dans les créations Puur en 2005, Booting Looting en 2013 et a également collaboré avec avec Sidi Larbi Cherkaoui pour créer le spectacle Mythe en 2007. Depuis plus de 19 ans, Milan est le collaborateur de David Zambrano pour la transmission des techniques créées par ce dernier, Flying Low et Passing Through.

Public : danseurs professionnels et enseignants en danse 
Dates / lieu : 28 février et 1er mars 2022 à Poitiers 
Durée : 12 heures
Date limite d’inscription : 28 janvier 2022
Coût pédagogique : 320 €
Effectif : entre 12 et 24

Mise à jour le 22/11/2021

Passing through

Créé par David Zambrano

Objectif : dans la réalisation de compositions de groupe, Milan Herich se concentre sur la création et le développement de dynamiques, afin que le leadership du groupe se fasse sous la forme d’une toile collective.

Contenu : le groupe créera des dynamiques qui seront flexibles, complexes, lui permettant d’être uni, tout en gardant les portes ouvertes à l’inattendu. Le groupe se déplace constamment, transformant l’environnement et soi-même. Après avoir participé au « Passing Through », le stagiaire apprendra à se connecter instantanément à son environnement et à devenir plus spontané dans ses choix en tant qu’improvisateur, chorégraphe ou danseur dans l’œuvre d’un autre.

Intervenant : né en Slovaquie, Milan HERICH a commencé sa formation dans la compagnie de danse traditionnelle slovaque pour enfants Dumbier et a ensuite obtenu son diplôme du Banska Bystrica Dance Conservatory. En 2002, il poursuit sa formation en danse à l’école renommée P.A.R.T.S sous la direction d’Anna Teresa de Keersmaeker, à Bruxelles. Milan est co-fondateur de Les SlovaKs Dance Collective et a travaillé avec différents chorégraphes et compagnies dont Ultima Vez / Wim Vandekeybus dans les créations Puur en 2005, Booting Looting en 2013 et a également collaboré avec avec Sidi Larbi Cherkaoui pour créer le spectacle Mythe en 2007. Depuis plus de 19 ans, Milan est le collaborateur de David Zambrano pour la transmission des techniques créées par ce dernier, Flying Low et Passing Through.

Public : danseurs professionnels et enseignants en danse 
Dates/lieu : 7 et 8 avril 2022 à Poitiers
Durée : 12 heures
Date limite d’inscription : 25 février 2022
Coût pédagogique : 320 € 
Effectif : entre 12 et 24

Mise à jour le 22/11/2021

Reprendre son souffle

Objectif : prendre un moment pour soi et se connecter à sa nécessité intérieure de danser. Improviser et écrire la danse en se laissant aller à ses sensations et à la notion de disponibilité. Trouver des moyens physiologiques et imaginaires pour se laisser aller à la découverte de terrains à éveiller.

Contenu : les stagiaires partiront de la recherche du mouvement Gaga créé par Ohad Naharin (Batsheva Dance Company) pour se connecter à l’écoute des sensations et au dépassement de leurs habitudes de corps. Les notions de disponibilité, de surprise et d’engagement seront mises en application directe dans l’improvisation et la création. Les outils d’écriture du solo Hurricane de Delphine Jungman seront explorés avec la notion de dépassement de soi et du combat avec les contraintes internes physiologiques et mentales.

Intervenante : Delphine JUNGMAN est une danseuse et chorégraphe contemporaine certifiée Gaga Teacher auprès d’Ohad Naharin. Elle a commencé son aventure professionnelle en 2010 avec le programme d’apprentissage de la Kibbutz Contemporary Dance Company. En 2012, elle rejoint la Kolben Dance Company à Jérusalem et co-écrit et interprète un solo avec Tsaphira Stern Assal pour le Mouvement des Femmes. En 2014, elle interprète Blanche Neige au Théâtre Monfort à Paris, chorégraphiée par Kaori Ito. En 2015 et 2016, elle participe à l’écriture de « Pieces » d’Ambra Senatore au CCN de Nantes. Ohad Naharin a invité Delphine à rejoindre le programme de formation des enseignants Gaga et en décembre 2018,  enseignante certifiée Gaga. Au printemps 2018, elle participe à la création des Frolons de James Thierrée à l’Opéra Garnier et Beytna par la Compagnie Maqamat en partenariat avec le 104. Diplômée en enseignement de la danse et titulaire d’un master en danse thérapie, Delphine crée ses propres œuvres avec des artistes et des projets collectifs. Elle donne des ateliers chorégraphiques à La Villette et dans diverses institutions et compagnies pour amateurs, artistes professionnels et personnes handicapées. Elle est impliquée dans Milk Shake Project pour les événements artistiques et en tant que partenaire de Gaga Movement à Paris.

Public : danseurs professionnels et enseignants en danse
Dates/lieu : 5 et 6 mai 2022 à Poitiers 
Durée : 12 heures
Date limite d’inscription : 23 mars 2022 
Coût pédagogique : 320 €
Effectif : entre 12 et 24

Mis à jour le 22/11/2021

Outils et enjeux de la danse en milieu scolaire

Objectif : comment un enseignant ou artiste invité emmène un groupe dans la danse, comment il interagit avec les participants ? Les positionnements en tant que thérapeute, transmetteur, artiste ou pédagogue seront questionnés dans la rencontre et la transmission de la danse.

Contenu : seront abordées les différentes problématiques rencontrées lors des interventions scolaires telles que le niveau multiple, le manque d’envie et le rejet de certains au début
du projet. Les différents moyens pour parvenir à fédérer le groupe dans l’atelier danse seront expérimentés. Grâce aux outils de création instantanée et d’improvisation destinés au groupe, les stagiaires favoriseront le plaisir de danser ensemble afin que chacun trouve sa voie d’expérimentation et d’épanouissement.

Intervenante : Delphine JUNGMAN est une danseuse et chorégraphe contemporaine certifiée Gaga Teacher auprès d’Ohad Naharin. Elle a commencé son aventure professionnelle en 2010 avec le programme d’apprentissage de la Kibbutz Contemporary Dance Company. En 2012, elle rejoint la Kolben Dance Company à Jérusalem et co-écrit et interprète un solo avec Tsaphira Stern Assal pour le Mouvement des Femmes. En 2014, elle interprète Blanche Neige au Théâtre Monfort à Paris, chorégraphiée par Kaori Ito. En 2015 et 2016, elle participe à l’écriture de « Pieces » d’Ambra Senatore au CCN de Nantes. Ohad Naharin a invité Delphine à rejoindre le programme de formation des enseignants Gaga et en décembre 2018,  enseignante certifiée Gaga. Au printemps 2018, elle participe à la création des Frolons de James Thierrée à l’Opéra Garnier et Beytna par la Compagnie Maqamat en partenariat avec le 104. Diplômée en enseignement de la danse et titulaire d’un master en danse thérapie, Delphine crée ses propres œuvres avec des artistes et des projets collectifs. Elle donne des ateliers chorégraphiques à La Villette et dans diverses institutions et compagnies pour amateurs, artistes professionnels et personnes handicapées. Elle est impliquée dans Milk Shake Project pour les événements artistiques et en tant que partenaire de Gaga Movement à Paris.

Public : danseurs professionnels et enseignants en danse 
Dates / lieu : 27 et 28 juin 2022 à Poitiers 
Durée : 12 heures
Date limite d’inscription : 16 mai 2022
Coût pédagogique : 320 € 
Effectif : entre 12 et 24

Benesh/Laban : introduction à l'écriture du mouvement

Objectif : stage de préfiguration aux modules « l’écriture du mouvement comme outil pédagogique » (octobre 2022) et « notation et création chorégraphique » (1er trimestre 2023). Découvrir de façon pratique les éléments fondamentaux de la cinétographie Laban et de la notation Benesh. Explorer en mouvement les principes de base des deux systèmes.

Contenu : par la lecture d’extraits de partitions chorégraphiques, la composition et l’écriture de courtes séquences de mouvement appliquée à la pédagogie et à la création, les stagiaires exploreront en mouvement les principes de base des deux systèmes afin d’en percevoir les similitudes et les disparités.

Intervenants : Romain PANASSIÉ est danseur, notateur du mouvement (choréologue Benesh), et pédagogue spécialiste en AFCMD. Formé au CNSMDP en danse contemporaine et en écriture Benesh, il danse pour différents chorégraphes et mène des projets de transmission de répertoire auprès de publics variés. Professeur de notation Benesh au CNSMDP, il enseigne l’analyse du mouvement (université Paris 8, RIDC, CND de Lyon...), et donne régulièrement des cours et ateliers en danse contemporaine. Amandine BAJOU est danseuse, chorégraphe, notatrice (cinétographie Laban, CNSMDP 2013), consultante en écriture du mouvement, et musicienne de formation. L’écriture tient une place centrale dans son rapport à la danse, au mouvement et à la création. Interprète pour Myriam Gourfink, dont elle transcrit les œuvres depuis 2012, elle chorégraphie elle-même à partir d’un usage adapté des concepts de l’écriture Laban et met régulièrement ses compétences de notatrice au service de projet de champs disciplinaires variés.

Public : danseurs professionnels et enseignants en danse 
Dates / lieu : 20 et 21 juin 2022 à Poitiers 
Durée : 12 heures
Date limite d’inscription : 9 mai 2022
Coût pédagogique : 320 € 
Effectif : entre 12 et 24

Mis à jour le 22/11/2021

Benesh/Laban : notation comme outil pédagogique

Objectif : ce module de formation a pour objectif de transmettre aux participants certains outils qui peuvent être mis au service d’un démarche pédagogique pour l’enseignement de la danse par l’exploration de la notation Benesh et la cinétographie Laban.

Contenu : la cinétographie Laban et la notation Benesh seront abordées dans une application directe à la pédagogie. Comment ces systèmes peuvent-ils alimenter la réflexion du pédagogue et la transmission de la danse. Les séances s’organiseront autour de temps d’improvisation et de composition, d’ateliers sur les extraits de répertoire notés, de lecture de partitions chorégraphiques, d’écriture de courtes séquences et de repérage pédagogique.

Intervenants : Romain PANASSIÉ est danseur, notateur du mouvement (choréologue Benesh), et pédagogue spécialiste en AFCMD. Formé au CNSMDP en danse contemporaine et en écriture Benesh, il danse pour différents chorégraphes et mène des projets de transmission de répertoire auprès de publics variés. Professeur de notation Benesh au CNSMDP, il enseigne l’analyse du mouvement (université Paris 8, RIDC, CND de Lyon...), et donne régulièrement des cours et ateliers en danse contemporaine. Amandine BAJOU est danseuse, chorégraphe, notatrice (cinétographie Laban, CNSMDP 2013), consultante en écriture du mouvement, et musicienne de formation. L’écriture tient une place centrale dans son rapport à la danse, au mouvement et à la création. Interprète pour Myriam Gourfink, dont elle transcrit les œuvres depuis 2012, elle chorégraphie elle-même à partir d’un usage adapté des concepts de l’écriture Laban et met régulièrement ses compétences de notatrice au service de projet de champs disciplinaires variés.

Public : danseurs professionnels et enseignants en danse

Dates/lieu :

  • Session 1 : 17 et 18 octobre 2022 à Poitiers
  • Session 2 : 1er et 2 décembre 2022 à Poitiers

Durée : 24 heures
Date limite d’inscription : 5 septembre 2022 
Coût pédagogique : 640 €
Effectif : entre 12 et 24

Mis à jour le 22/11/2021

Eh bien dansez maintenant ! Tous azimut !

Objectif : se mettre en relation avec son·ses espace·s de danse, expérimenter de nouveaux rapports dansés avec les studios, les salles, les rues et les places ainsi qu’avec leur mobilier, développer de façon ludique un rapport corporel à des traversées improvisées, puis découvrir le travail d’écriture de plateau. Découvrir les bases de la danse verticale en posant une lecture différente sur l’endroit où l’on danse, avec qui et avec quoi.

Contenu : les stagiaires appréhenderont la danse dans des espaces différents ; dedans / dehors, à l’horizontale / à la verticale, seul ou avec un support de jeu. L’expérimentation aura lieu à la fois dans des travaux en solo mais aussi dans des écritures groupées grâce à différents jeux d’improvisation théâtrale, de parkour urbain, de travail d’agrès sur mobilier, de scénographie et d’expérimentations « dans le paysage ».

Intervenantes : Julie BERNARD, metteuse en scène de projets in situ, formatrice de pratiques verticales, est scénographe de formation. Directrice artistique de la Hop Hop compagnie depuis 2009, elle intervient aussi auprès de l’Opéra de Bordeaux pour la machinerie des spectacles, accompagne les performances des géants de Royal de Luxe et la compagnie Retouramont. Elle développe une passion pour la pratique artistique en vertical par la création et la participation à des vols de personnes ou d’objets. Johanna REBOLLEDO est une artiste polyvalente avec des racines ancrées dans la danse : formée d’abord aux danses folkloriques vénézuéliennes et ensuite à l’École nationale de danse contemporaine de Caracas. Aujourd’hui, elle déambule entre quatre milieux qui lui tiennent à cœur : la danse, la danse verticale, le jeu d’acteur et le cirque. Sa collaboration avec la compagnie les Passagers depuis 2006 lui a permis de se spécialiser fortement dans la danse verticale en tant qu’interprète et chorégraphe puis en 2020 de créer sa propre compagnie les Manitas.

Public : danseurs professionnels et enseignants en danse 
Dates/lieu : 1er et 2 septembre 2022 à Poitiers 
Date limite d’inscription : 8 juillet 2022
Coût pédagogique : 320 €
Effectif : entre 8 et 12

Mise à jour le 22/11/2021

Danse percussive urbaine

Objectif : acquérir les bases fondamentales de la percussion corporelle et de la danse hip-hop, explorer, identifier multiples techniques et la complémentarité entre ces deux expressions. Expérimenter différentes polyrythmies, mettre en pratique des styles variés de percussion corporelle (approche statique, approche dansée, utilisation de l’espace et jeux rythmiques). Mesurer l’impact du mouvement sur le travail du rythme.

Contenu : un échauffement corporel et percussif, des exercices de technique de percussion corporelles en mouvement favoriseront la découverte et la mise en pratique de différentes techniques de danse hip- hop, l’apprentissage de polyrythmies et de courtes chorégraphies pouvant se superposer. Extrait du spectacle "Résonnances" :  https://youtu.be/Otd87kAgP7k 

Intervenants :  Michel ONOMO dit “Meech” s’initie très jeune à la danse et, plus particulièrement, à la danse hip-hop. Il se lance dans le b-boying puis vers la danse dite debout. Très vite, il choisit de se spécialiser dans les courants hip-hop nouvelle génération et house dance et devient un spécialiste incontournable de la scène mondiale. Il rejoint par la suite les compagnies Sanrancune, puis Franck II Louise, Iffra Dia, Mastoc Production, Bintou Dembele, Rabah Mahfoufi, Quality Street avec lesquelles il s’immerge dans la création artistique, se frotte au langage scénique, de rue, de théâtre et y développe ses qualités d’interprète. LeeLa PETRONIO, reconnue comme l’une des artistes de la scène les plus polyvalentes, à développé au cours des 20 dernières années une approche originale de la tap dance en la fusionnant avec la percussion corporelle et la danse hip-hop. Sa carrière englobe une variété d’expériences, allant des festivals internationaux de tap dance, de jazz et de hip-hop à plusieurs années en tournée avec la compagnie au succès international « Stomp ». Des collaborations créatives avec de nombreux artistes inventifs l’ont inspirée pour créer son propre style de danse percussive et un travail chorégraphique développé autour du rythme comme langage universel et trait d’union entre les formes artistiques.

Public : danseurs professionnels et enseignants en danse 
Dates/lieu : 3 et 4 octobre 2022 à Poitiers 
Durée : 12 heures
Date limite d’inscription : 19 août 2022
Coût pédagogique : 320 € 
Effectif : entre 12 et 16

Mis à jour le 22/11/2021

AFCMD - Expertise du geste et prévention

Formation en 600 heures validée par un certificat d’établissement​

Objectif
Cette formation "Expertise du geste et prévention" en 600 heures propose une pratique approfondie de l’AFCMD. Elle permet d’acquérir les outils nécessaires à la pratique de l’analyse fonctionnelle du corps dans le mouvement dansé. Elle délivre les connaissances et savoirs faire pour la transmission de l'anatomie fonctionnelle appliquée à la danse dans les cursus de formation initiale du danseur. Cette formation continue longue est une première étape vers la spécialisation en AFCMD.

Contenu
Les sessions de quatre et cinq jours se dérouleront dans une alternance entre théorie (méthodologie de l’observation, anatomie fonctionnelle, notions de neuro physiologie...) et pratique (ateliers perceptifs et applications dansées, lecture du mouvement, pratiques somatiques avec des intervenant·e·s spécialistes invité·e·s et ateliers en lien avec le développement psycho-moteur de l’enfant...).
Cette formation s’appuie sur des approches pluridisciplinaires de la posture, des connaissances scientifiques de base comme l’anatomie fonctionnelle, la neurophysiologie, la biomécanique et l'approche des sciences humaines. Elle se nourrit également de recherches sur le développement de l’enfant et s'enrichit de l’apport des différentes pratiques somatiques afin de développer les savoirs faire sensibles pour accompagner les apprentissages.

Fondamentaux en AFCMD

Pratique perceptive et observation : posture, mouvement, sens kinesthésique
Aspects fonctionnels et prévention
Modes d’observation et pratiques du toucher
Application dans le mouvement dansé

Connaissances scientifiques de base
Physiologie et neurophysiologie (contrôle moteur)
Anatomie fonctionnelle du système locomoteur
Notions de physique et de biomécanique appliquées.

Approche en sciences humaines
Introduction aux discours sur le corps

Le développement de l’enfant – Approches comparées
Grands courants de pensée (aspects psychique et physique : BMC®, Pikler Locsy, psychomotricité)
Liens entre les coordinations de base et l’expertise du geste.

Pratiques somatiques
Historique, principes de base et présentation :
Technique F.M.Alexander®, méthode Feldenkraïs® et méthode du docteur Ehrenfried®, Rolfing®, BMC Body Mind Centering®

Evaluation et certification
Plusieurs modes d’évaluation sont proposés au cours de la formation.
L’investissement et la progression font partie de l’évaluation continue.  Sont aussi pris en compte les travaux écrits et les mises en situation pédagogique en vue de l’enseignement de l’anatomie fonctionnelle pour le mouvement dansé dans les cursus de formation initiale du danseur. Il s’agit de vérifier que le stagiaire a acquis les compétences nécessaires et qu’il est en capacité de les transmettre dans ses interventions pédagogiques.
La réussite à l’évaluation de la formation permet l’obtention du certificat sanctionnant les connaissances en anatomie fonctionnelle et physiologique qui constituent les principes fondamentaux de l’activité chorégraphique. Ce certificat atteste de la maîtrise des compétences nécessaires à l’enseignement de l’anatomie du mouvement dans les cursus de formation initiale du danseur. 

La démarche pour l'inscription au répertoire spécifique est en cours.

Spécialisation
Une troisième année de formation, accessible après validation de la formation en 600 heures et après sélection par le pôle Aliénor, permet d’obtenir le titre de formateur en AFCMD dans le cadre des formations au Diplôme d’État de professeur de danse et jury dans le cadre des épreuves pédagogiques validant les formations au Diplôme d’État de professeur de danse. Depuis février 2021, la certification délivrée à l’issue de cette offre en 240 heures est inscrite au répertoire spécifique. 

Public : enseignant·e·s en danse, danseur·euses·s, circassien·ne·s, toutes personnes ayant de par leur activité des compétences sur l’usage du corps en mouvement et une pratique corporelle professionnelle.

Sélection sur dossier suivie de journées de journées d’audition les 9, 10 et 11 décembre 2021.
Coût de la sélection : 140 €

Sélection du public
Les candidats participent à des journées d'audition à Poitiers, plusieurs mois avant le début de la formation afin de permettre au pôle Aliénor et au comité pédagogique de vérifier qu’ils possèdent les compétences requises pour accéder à la formation. Ateliers de pratique avec compte-rendu à rédiger, mise en situation pratique de transmission d’une courte phrase dansée, en utilisant les connaissances et savoir-faire du corps en mouvement que le candidat a acquis (les élèves sont les candidats présents) et entretiens individuels.

Moyens pédagogiques
Les cours théoriques et pratiques ont lieu dans un studio de danse respectant les normes en vigueur, équipé d’un vidéo-projecteur et d’une caméra permettant l’enregistrement des séances de travail. Différents accessoires pédagogiques sont disponibles à chaque session (tapis, briques de yoga, ballons de différentes tailles, squelettes …).

Organisation : 600 heures sous forme de sessions de mai 2022 à mai 2024 à Poitiers : consultez le planning.

Coût pédagogique : 3 400 € par année de formation, soit un coût total de 6 800 €

Effectif : entre 18 et 22

COMITÉ PÉDAGOGIQUE

Soahanta de Oliveira, Emmanuelle Lyon et Nathalie Schulmann, danseuses formatrices en AFCMD pour le DE, le CA, et autres formations de formateurs.

ÉQUIPE PÉDAGOGIQUE Équipe pédagogique (formation précédente 2016/2018)

Enseignants chercheurs des universités :

Laurent Bosquet : professeur à la faculté des Sciences du Sport de Poitiers, coordinateur de la chaire sport, santé, bien être.
Annabelle Couillandre : enseignante chercheuse à l’Université Paris Ouest, directrice de l’école de kinésithérapie d’Orléans.
Gilles Dietrich : chercheur, maître de conférences des Universités, enseigne le contrôle moteur à l'Université Paris Descartes. 
Marie Glon : enseignante chercheuse, ex-rédactrice en chef de la revue Repères - cahier de danse, Maître de conférences en danse à l'Université de Lille.

Thérapeutes, chercheurs cliniciens et formateurs :

Nicolas Brunet : masseur-kinésithérapeute, ostéopathe et préparateur physique de l’Opéra National de Paris et du pôle France de gymnastique (INSEP).
Cédric Carré : masseur-kinésithérapeute, spécialiste et formateur, en chaînes musculaires Méthode GDS, en biomécanique et thérapie manuelle.
Jeanine Moro : ophtalmologiste, posturologue.
Cécile Pavot-Lemoine : psychomotricienne en crèches et centres de Protection Maternelle et Infantile, formatrice et chargée de cours à l’Institut de Formation en Psychomotricité de la Pitié-Salpêtrière, Faculté de Médecine Sorbonne Université.

 Danseurs formateurs en AFCMD, certifiés en techniques somatiques (ou autre) :

Odile Rouquet : danseuse chorégraphe, experte en AFCMD, enseignante au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, auteure de « La tête aux pieds » et « Les techniques d’analyse du mouvement et le danseur ».
Catherine Augé : danseuse spécialiste en AFCMD, enseignante dans les conservatoires de la ville de Paris, notatrice Conté, experte en somatothérapie (méthode Guy Voyer).
Claudia Damasio : danseuse, spécialiste en AFCMD, diplômée en Gymnastique Holistique du Dr Erhenfried.
Olivier Lefrançois : danseur et pédagogue en danse Hip Hop, spécialiste en AFCMD.
Marie-Christine Plion : danseuse, spécialiste en AFCMD, diplômée et formatrice en BMC®, spécialisée dans le développement moteur de l’enfant.

Danseuses certifiées en techniques somatiques et formatrices :

Anne Candardjis : danseuse, enseignante praticienne et formatrice en Méthode Feldenkrais®
Chantal Dubois : danseuse jazz, professeure titulaire du CA, enseignante au CRR de Vincennes.
Camilla Gotta : danseuse enseignante, professeure Pilates, certifiée Advanced Practitioner en Rolfing®.
Suzon Holzer : danseuse, chorégraphe et praticienne en technique F.M. Alexander®.

Bulletin d'inscription et dossier de candidature sont à télécharger ici

Contacts:

Mis à jour le 18/10/2021